Bonne Année 2013!

2012 vient de s´achever il y a quelques heures, et chacun (e) a pu faire son bilan introspectif en toute sincérité. Cette nouvelle année constitue la prise de nouvelles résolutions qui constitueront notre feuille route pour les 12 prochains mois. J´ose espérer que le Tout-Puissant nous accorde la santé et la sagesse nécessaire pour pouvoir les atteindre en toute humilité selon qu´elles nous soient bénéfiques en puisant de nos expériences antérieures.

Faisant partie d´une société, il nous appartient de jouer sincèrement nos différents rôles de père, mère, époux, épouse, élève, étudiant(e), employeur, employeuse, politique  selon le moment. Car c´est dans ce jeu de rôle sociétale que nous pourrons nous affirmer et participer à notre développement personnel et professionnel afin d´atteindre la prospérité et le bonheur que nous recherchons quotidiennement par les actes que nous posons.

À notre très chère Nation, nous lui souhaitons une paix durable pour un développement et une meilleure distribution de ses richesses à venir dans l´équité, la justice et par le travail!

À toutes et à Tous, Bonne Année 2013 ! Et En Avant pour de nouveaux challenges!

Publicités

Sacré Mario

Sur le fil, des personnes s´étonnaient de la célébration du premier but de l´Italie par Super Mario, lui habituellement si stoïque en pareille situation.  Pour ceux qui ne le savent pas, à la question d´un journaliste à Mario Barwuah Balotelli qui lui demandait pourquoi il ne célébrait pas les buts qu´il marquait, celui-ci répondit : « quand je marque un but je suis entrain de faire mon travail je n´ai pas à le célébrer, le facteur le célèbre-t-il lorsqu´il remet une lettre à son destinataire ?».

Cette réponse m´a fait réfléchir sur le moment et je me suis dit Sacré Mario. Mais hier, lors de la seconde demi finale opposant l´Italie à l´Allemagne, la réponse de Mario a eu encore plus de portée : l´inconformisme d´un enfant talentueux et de caractère qui sait faire ressortir son côté humain et humaniste.

Je pourrais donner un sens à la célébration de ce but si particulier pour lui. Car le but vient d´un centre d´un autre joueur talentueux et de caractère : Antonio Cassano.

Il est important de marquer un arrêt sur un évènement  qui a failli troubler le monde du football. En effet, le 29 octobre 2011, après le match Rome-Milan, Antonio Cassano est victime d’un accident vasculaire cérébral. La situation est dramatique. A tel point que le club milanais n’ose pas se prononcer sur son pronostic. Va-t-il être capable de rejouer un jour ? Va-t-il pouvoir courir à nouveau sans risquer sa vie ? Ces questions restent en suspens. Le 7 avril 2012 (à peine six mois après son accident), il fait finalement son grand retour sur les terrains, en entrant en cours de jeu contre la Fiorentina. Une sorte de miracle.

Prandelli prend la sélection en main et compte sur Cassano. Même après son AVC : «Je connais Antonio Cassano, c’est quelqu’un qui peut abattre une montagne. Il sortira plus fort de cette épreuve. Quant à moi, je l’attends pour l’Euro.»

Antonio Cassano et Mario Barwuah Balotelli sont considérés par la presse sportive comme les enfants terribles du football italien.

Eh bien, Super Mario a su le lui rendre avec cette explosion de joie lorsqu´il a couru vers lui pour l´embrasser de façon effusive et partager ce bonheur si immense. Entre « enfants terribles » la connexion est totale. C´est peu de dire que mis à part qu´il soit traité de sale gosse (ignore les consignes des entraîneurs et pousse à bout ses coéquipiers, feu d´artifice dans sa salle de bains qui provoque un début d´incendie), récidiviste (cartons rouges et jaunes qu´il cumule sur l´aire du jeu), c´est un joueur extraordinaire.

Et la cerise sur le gâteau, c´est la dédicace des buts qu´il a marqués à sa mère Silvia. 

 Cependant, la célébration du second but est du pur Mario lorsqu´il prenait l´exemple du facteur qui remet une lettre à son destinataire.

 

Sacré Mario Barwuah Balotelli fais-nous vivre plus de moment de ce genre, le monde du football t´en sera reconnaissant.

 

Sportivement,