Sarkozy et les 100.000 € du Forum Forbes Afrique 2014 !

Le 25 juillet dernier se tenait à Brazzaville au Congo l´Edition 2014 du Forum Forbes Afrique dont le thème était Les défis de la bancarisation: construire le modèle Africain.

Selon l´Express, Nicolas Sarkozy a perçu 100.000 € pour avoir donné son point de vue sur l´Afrique de demain. Cette participation qui n´est pas du tout une première mondiale a fait couler beaucoup d´encre et de salive dans la presse surtout francophone que dans les réseaux sociaux. Chacun y va de son commentaire sur un ton sarcatisque: sacré francophone.

Dans le monde anglophone, cette conférence de Nicolas Sarkozy ancien Président de France n´aurait pas provoqué tout ce levier de bouclier auquel on assiste contre l´homme. Est-ce parce qu´il s´agit de la personne de Sarkozy que la gâchette est à fleur de peau?

Voyons voir comment se comportent les anciens présidents et chefs d´État avec les conférences et conseils:

Tony Blair ( Premier Ministre britannique de 1997-2007 )

Selon la presse britannique, l´ancien locataire du 10 Downing Street a gagné la somme de 13 millions de livres en 2013, soit plus de 15,6 millions d’euros. Une somme accumulée grâce à ses conseils prodigués à la banque américaine JP Morgan, au géant de l’assurance Zurich International et une compagnie pétrolière coréenne. Ses conférences sont payées 300.000 euros en moyenne par apparition.Il a même donné des conseils au gouvernement du Kazakhstan. Pour un discours de 2 heures et demi prononcé aux Philippines en 2013, Tony Blair aurait perçu 450.000 €

Bill Clinton ( Président des Etats-Unis de 1993-2001) Le plus cher des speakers

L´ancien président américain Bill Clinton aurait gagné 580.000 € en réalisant un discours pour l´entreprise de Télecoms Ericsson. La fondation Bill Clinton indique qu´il a prononcé 54 discours rémunérés en 2011, qui lui ont rapporté 10,1 millions d´euros.

Al Gore ( Vice-Président des Etats-Unis de 1993-2001) Mr réchauffement climatique

BIen que ancien Vice-Président, pour un discours de 75 minutes, les honoraires d´Al Gore oscillent entre 100.000 dollars et 175.000 dollars. C´est l´expert du Changement climatique. Il a su dénicher ce créneau. Et depuis, sa fortune personnelle est estimée à plus de 100 millions de dollars.

Gerhard Schröder (Chancellier Allemand 1998-2005)

Sa présence serait payée à 100.000 euros. En plus de ses conférences, Gerhard Schröder est conseiller sur la politique internationale de Ringier ( un groupe de presse suisse) ce qui lui vaut un petit fric. Il a également prodigué quelques bonnes paroles aux banques d’affaires Goldman Sachs et Rothschild.Ce n’est toutefois rien en comparaison de sa poule aux œufs d’or: le géant gazier russe Gazprom. L’ex-chanchelier a été nommé pour diriger le conseil de surveillance du consortium germano-russe, chargé de la construction du gazoduc reliant la Russie à l’Allemagne sous la Baltique. Un projet pharaonique, pour lequel il toucherait au minimum 250.000 euros par an, tout en siégeant au board du pétrolier russo-britannique TNK-BP (200.000 euros par an). Des niveaux que l’on est encore loin d’atteindre pour un ex-président français.

Et chez nos ancêtres les gaulois?

Hormis DSK qui perçoit entre 75.000 et 150.000 € par discours rejoignant le peloton de tête. Les autres sont dans la queue du péloton.

François Fillon: 30.000 à 50.000 € par conférence tout comme Jean-Pierre Raffarin et Michel Rocard. Dominique de Villepin oscillerait entre 15.000 et 30.000 €.

Il y a une belle et bonne vie après la Présidence , la Vice-Presidence ou la Primature d´un État.

Au lieu de ruer dans les brancards ces anciens politiques qui gagnent leur vie en faisant des conférences ou du conseil, c´est le lieu de rappeler à nos hommes politiques qu´il y a une belle et bon vie après le pouvoir d´État. Il ne sert à rien de s´arc-bouter à un pouvoir qu´on a perdu, en voulant tripatouiller la constitution, les résultats d´une élection pour se maintenir coûte que coûte au pouvoir et en tuant des milliers d´innocents. Et de continuer de vivre aux dépens de nous pauvres contribuables africains. Car toute la somme d´expériences acquises dans l´exercice du pouvoir d´État peut être mise à profit au bénéfice des Ëtats du monde, des entreprises qui en feraient la demande.

Certains anciens présidents africains ( Olusegun Obasanjo) ou africains d´organisations internationales ( Koffi Anan, Bio Tchané) le font d´ailleurs même si leurs honoraires ne sont pas connues. Il appartient à nos hommes politique de savoir préparer leur reconversion post-pouvoir d´Était. Ainsi, ils pourront monnayer leur expertise en matière de résolution de conflits, économie, paix, démocratie, droits de l´Homme à travers le monde et laisser leur pays suivre sa marche par le renouvellement de sa classe politique.

Anciens hommes d´État avec un bon background, si voulez vous faire du fric honnêtement le chemin est tout tracé: conférences et conseils!

Publicités

Sacré Mario

Sur le fil, des personnes s´étonnaient de la célébration du premier but de l´Italie par Super Mario, lui habituellement si stoïque en pareille situation.  Pour ceux qui ne le savent pas, à la question d´un journaliste à Mario Barwuah Balotelli qui lui demandait pourquoi il ne célébrait pas les buts qu´il marquait, celui-ci répondit : « quand je marque un but je suis entrain de faire mon travail je n´ai pas à le célébrer, le facteur le célèbre-t-il lorsqu´il remet une lettre à son destinataire ?».

Cette réponse m´a fait réfléchir sur le moment et je me suis dit Sacré Mario. Mais hier, lors de la seconde demi finale opposant l´Italie à l´Allemagne, la réponse de Mario a eu encore plus de portée : l´inconformisme d´un enfant talentueux et de caractère qui sait faire ressortir son côté humain et humaniste.

Je pourrais donner un sens à la célébration de ce but si particulier pour lui. Car le but vient d´un centre d´un autre joueur talentueux et de caractère : Antonio Cassano.

Il est important de marquer un arrêt sur un évènement  qui a failli troubler le monde du football. En effet, le 29 octobre 2011, après le match Rome-Milan, Antonio Cassano est victime d’un accident vasculaire cérébral. La situation est dramatique. A tel point que le club milanais n’ose pas se prononcer sur son pronostic. Va-t-il être capable de rejouer un jour ? Va-t-il pouvoir courir à nouveau sans risquer sa vie ? Ces questions restent en suspens. Le 7 avril 2012 (à peine six mois après son accident), il fait finalement son grand retour sur les terrains, en entrant en cours de jeu contre la Fiorentina. Une sorte de miracle.

Prandelli prend la sélection en main et compte sur Cassano. Même après son AVC : «Je connais Antonio Cassano, c’est quelqu’un qui peut abattre une montagne. Il sortira plus fort de cette épreuve. Quant à moi, je l’attends pour l’Euro.»

Antonio Cassano et Mario Barwuah Balotelli sont considérés par la presse sportive comme les enfants terribles du football italien.

Eh bien, Super Mario a su le lui rendre avec cette explosion de joie lorsqu´il a couru vers lui pour l´embrasser de façon effusive et partager ce bonheur si immense. Entre « enfants terribles » la connexion est totale. C´est peu de dire que mis à part qu´il soit traité de sale gosse (ignore les consignes des entraîneurs et pousse à bout ses coéquipiers, feu d´artifice dans sa salle de bains qui provoque un début d´incendie), récidiviste (cartons rouges et jaunes qu´il cumule sur l´aire du jeu), c´est un joueur extraordinaire.

Et la cerise sur le gâteau, c´est la dédicace des buts qu´il a marqués à sa mère Silvia. 

 Cependant, la célébration du second but est du pur Mario lorsqu´il prenait l´exemple du facteur qui remet une lettre à son destinataire.

 

Sacré Mario Barwuah Balotelli fais-nous vivre plus de moment de ce genre, le monde du football t´en sera reconnaissant.

 

Sportivement,